Le Parlement Européen condamne fermement la « gestation pour autrui »

Mots-clés :

Source : Institut européen de Bioéthique

GPA

Ce jeudi 17 décembre 2015, le Parlement européen a voté son rapport annuel sur les droits de l’Homme et la démocratie dans le monde 2014 et sur la politique de l’Union européenne. Dans son paragraphe 114, les parlementaires ont pris pour la première fois dans l’histoire de l’Union européenne une position sur la Gestation Pour Autrui (GPA).
C’est ainsi que le Parlement européen « condamne la pratique des mères porteuses, qui porte atteinte à la dignité humaine de la femme dans son corps et ses fonctions de reproduction utilisés comme une marchandise ; considère que la pratique de la gestation pour autrui qui implique l’exploitation de la reproduction et l’utilisation du corps humain pour un gain financier ou autre, en particulier dans le cas des femmes vulnérables dans les pays en développement, est interdite et considérée comme une question d’urgence dans les instruments des droits de l’homme« .

Une majorité claire des parlementaires ont ainsi réaffirmé leur opposition à la GPA. (Vote nominatif des parlementaires , p. 105)

Note AIL : pour rappel, l’interview de Valérie Boyer, députée UMP

Lire la suite sur Institut européen de Bioéthique »

Commenter

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial