nous soutenir
nous informer

Martin Armstrong : « j’avais dit que l’euro ne fonctionnerait pas » Economie

Mots-clés : , , , , ,

Martin Armstrong, ancien conseiller financier richissime (1 trillion de dollars), basé aux États-Unis, a mis au point un modèle informatique basé sur le nombre pi, et d’autres théories liées aux cycles, capable de prédire les tournants décisifs de la vie économique mondiale, et ce avec une précision frappante.


l'Oracle Interview ZDF – VOSTFR par alalumieredunouveaumonde

Cette interview est en bonus d’un documentaire produit par « jupiter films » s’intitulant l’Oracle dont voici la bande annonce :

Sortie du film : 16 Septembre 2015.

source : jupiter-films.com

Commentaires récents

  1. bonfils

    Tout cette dette est une arnaques, c’est des intérêts qui sont payer sur de l’argent virtuel, cette dette et crise à été crée pour donner le pouvoir sur les états à la finances, observé la bourse qui réagit instantanément à la politique quand sa arrange les usuriers elle monte quand cela ne plait pas elle descend au quart de tour, tous cela est du chantages de la finance qui n’est rien d’autre qu’une mafia.
    Il faut retrouver le contrôle de la monnaie fermer cette bourse détruire ses grandes banques en les nationalisant, il faut une bourse qui cote les prix une fois par jours et pas mille fois à la seconde c’est un délire total pour chaque personne qui a le moindre bon sens.
    Il faut interdire cette spéculation qui nuit à l’humanité entière, cela viendra forcément parce que ce système capitaliste va exploser, que les hommes politiques prennent leurs responsabilités et désamorce cette bombe nucléaire financière, le finance ne peu pas être privatiser la cupidité incontrôlable de ses psychopathes mais en danger l’existence des 99% de la population de cette planète, ce système ne fonctionne plus qu’avec la corruption et le chantage.
    Et aucun homme politique ou économiste ne pourra venir nous raconter qui ne l’on pas vu venir, ils en sont responsable et la plus par même coupable.

  2. Alain Portant

    Mais quel ramassis de conneries votre pseudo article ? Ce type pèse 1 trillion de dollars ?
    Mais c’est un gamin de 9 ans obèse et attardé mental qui rédige ça ou quoi

    1. Walden

      Haha ouais pas mal le coup du trillion !
      De même, nulle mention de ses condamnations pour différentes fraudes et escroqueries qui lui ont valu de nombreuses années de prison.
      Tant qu’il dit que l’€ c’est maaaal peu importe qu’il participe à la dépravation du système financier qui est par ailleurs dénoncée par l’AIL.

    2. eric leclercq

      alain portant , tu traine bien ton portant de conneries discriminatoires toi . tu sort d’ou pour balancer ces immondices verbales , tu doit être un persécuté . retourne dans ta cave compter les mouches sur ton bout de steak faisandé , et ferme la porte .

    3. Walden

      Eric Leclercq je vous invite à aller voir ce que constitue un trillion de dollars et le comparer aux grandes fortunes mondiales.

  3. Tituss

    Peu importe qui le dit, ce qui compte c’est le message. Même un « grand méchant » peut dire la vérité ^^
    La discrimination du messager ne fait pas avancer le débat. Je laisse discutailler la forme et je vais réfléchir sur le fond.

    1. Walden

      Si vous êtes prêt à de telles compromissions pour faire passer votre message c’est que vous êtes peu confiant quant à sa validité, son bien fondé et à vos arguments pour le défendre.
      Or c’est bien de ça qu’il s’agit et ce n’est pas une question de forme mais bien de fond.
      Premièrement ça interroge la rigueur journalistique et l’honnêteté intellectuelle de l’AIL.
      Ensuite ça décrédibilise complètement l’autorité de cette personne pour parler d’un tel sujet. A ce compte là, Marcel, l’habitué du bar du village a exactement la même validité pour le dire. Et des Marcel qui ont dit que l’Euro ça n’allait pas fonctionner, il y en a un paquet.
      Or si le mec a besoin d’arnaques et de fraudes pour gagner de l’argent c’est que ses modèles de prévision sont loin d’être d’une « précision frappante ».
      Encore un prophète auto-proclamé insignifiant à la Jovanovic.

    2. Tituss

      Les charognard sont partout, les gens qui exploite les événements aussi. Maintenant ça n’enlève pas le fond de vérité: L’euro est une arnaque, un système permettant aux finances privé de spolier les nations européennes par la dette, réduire la souveraineté des peuples, induire un marché au profit exclusif des grandes entreprises américaine.

    3. Walden

      L’Euro n’est absolument pas responsable du problème de la dette et de son rachat qui est un problème consubstantiel au système économique, au prêt et à la monnaie en générale. D’autres États ont et ont eu des problèmes avec leur dette sans appartenir à l’Euro.
      Les principaux échanges de l’UE et donc de la ZE se font entre pays européens donc je ne vois pas le « marché au profit exclusif des grandes entreprises américaine ». L’Europe rivalise avec les États-Unis, d’où leur TTIP qui là par contre peut-être dangereux.
      La réduction de souveraineté est un choix politique qui a été fait et qui est inhérent à un tel projet. Dès lors qu’on met en place des institutions supra-nationales, qu’on participe à la coopération internationale la souveraineté est bousculée. On a fait ce choix en connaissance de cause.
      Le problème c’est que d’avoir une monnaie commune avec autant de disparités en matière de politique fiscale et économique c’est compliqué. D’où la nécessité d’aller plus loin.

    4. Tituss

      Le « on a fait le choix » est tout à fait juste. Mais le « on » n’est pas le peuple Français. Le peuple a dit NON au referendum de 2005. La réponse était claire et net. Les représentants du peuple ont trahi ce même peuple en 2008 « en connaissance de cause ». Ils ont sacrifié la souveraineté sur l’autel du dieux économie capitaliste néolibérale. La conséquence est une mise en concurrence des peuples, une spoliation des acquis sociaux, une destruction du service publique, un arrêt de l’égalité fondamentale du peuple devant l’éducation et la santé chère à la culture Française. Une perte de l’identité Française par l’attaque quotidienne via les médias controlé par cette même finance. « conquérir un pays par la guerre ou par la dette »
      Il y a aussi une profonde volonté de l’isolement des personnes. Cette mise en avant des intérêts personnels avant celle de la société. Construire pour soit et c’est tout. Il n’y a plus de construction commune de la société. Chacun pour soit, dieu (ou pas) pour tous.
      Comprenez vous à quel point la société Française est en danger?
      D’ou la nécessité de sortir de l’euro, de sortir de l’U.E telle quelle est construite actuellement, sortir de l’OTAN.

    5. Walden

      Le choix a été fait par des gouvernements choisis par un Président élu au suffrage universel direct et accepté par un Parlement également élu au SUD (dans la mesure où l’AN>Sénat). Donc démocratique(même si vous allez probablement remettre en cause le fondement démocratique de notre régime représentatif).
      Je ne vois aucunement le rapport entre le sujet ici et le référendum sur le TECE en 2005. Le TECE avait pour principaux buts de donner une composante plus politique à l’UE avec un certain nombre de valeurs et de principes comme base juridique suprême (d’où le terme de « constitution »), d’établir une certaine citoyenneté européenne qui faisait cruellement défaut (et n’est pas encore ce qu’elle pourrait être) et de réformer les institutions européennes en équilibrant les pouvoirs (notamment au profit du Parlement européen), en renforçant l’autonomie de la Commission (en cohérence avec le projet d’entité politique fédérale, supra-nationale donc) et en facilitant les processus décisionnels.

      L’Europe est libérale depuis ses débuts et cela s’est notamment concrétisé avec l’Acte Unique Européen de 1986.

      Le Traité de Lisbonne (reprenant en grande partie le TECE) n’a absolument rien à voir avec ce que vous dénoncez (qui me parait évidemment exagéré dans une certaine mesure), et le côté constitutionnel et symbolique/identitaire européen a été abandonné. Pour terminer sur ce volet, les épouvantails avancés en 2005 pour pousser à voter non n’avait absolument rien à voir avec le TECE en lui-même. La question de l’adhésion de la Turquie d’une part, et la célèbre directive Bolkestein d’autre part, qui comme son nom de directive l’indique est proposée et élaborée par la Commission européenne, et n’a donc rien à voir avec la signature ou non du traité.

      Pour terminer, le repli franco-français ne serait absolument pas bénéfique pour le pays dans un monde où les blocs régionaux, économiques et militaires notamment, sont la nouvelle norme. L’État n’est certes peut-être pas voué à disparaître mais il s’insère de plus en plus dans de grands ensembles régionaux qui nécessite un minimum d’abandon de souveraineté.
      Nous n’aurions rien à y gagner (cf mon commentaire /info/expert-us-lunion-europeenne-risque-de-se-desintegrer/), sauf à considérer que la France est encore la superpuissance qu’elle était sous l’Ancien Régime et jusqu’au début du 19ème siècle.

    6. Tituss

      Je ne peux qu’être d’accord avec vous sur le principe que le président est élu par voix démocratique, ainsi que le parlement. Ils ont donc un pouvoir confié par le peuple et l’exerce dans l’intérêt de ce même peuple. Grand principe en effet. Vous me dites aussi que le TECE n’a pas grand chose à voir dans l’affaire énoncé plus haut. Il faut savoir que je prend tout d’un bloc car aujourd’hui malgré moi, l’Europe n’est pas réformable dans sa configuration actuelle. Vouloir aller plus loin c’est prendre le risque que ce soit pire. On ne peux accepter les bonne choses au prix (fort exorbitant et honteuse) des mauvaises.
      L’idée de l’Europe est une grande idée en théorie. Je ne vais pas vous rappeler toutes ses promesses. Mais dans la pratique, l’union européenne a été construite de telle sorte qu’elle se retrouve être une belle arnaque. Dans la pratique elle appauvrie le peuple. Dans sa construction elle ne laisse aucune chance de choix démocratique car seul l’unanimité du parlement européen peux modifier les traités. Aujourd’hui on se retrouve piégé par la finance et le diktat de Bruxelles. Vous qui avez souligné que c’est le choix du peuple car il a élu des représentant qui vote des lois. Savez vous d’où vienne les lois proposé? De Bruxelles. Qui peut proposer de nouvelles lois? Les commissaires non élus. Avez lu les articles des traités européens? Il est interdit d’interdire la délocalisation. La désindustrialisation de la France nous perdra.
      Vous pouvez bien entendu esquiver tout ces arguments par des phrases comme « qui me parait évidemment exagéré dans une certaine mesure » donc par du vide.
      Enfin pour finir, un gouvernement se dois de représenter sont peuple. Un hollande (le h est volontairement en minuscule) s’accroche au pouvoir avec un personne sur dix favorable à son action (je les cherchent encore ces dix pour-cent) alors qu’un De Gaule démissionne avec 47%. Je ne suis pas contre une Europe, attention, mais clairement celle là est contre nous, le peuple.

    7. Walden

      Je n’esquive rien du tout puisque j’ai répondu par des faits à vos confusions sans grandes formes qui démontrent une méconnaissance des sujets évoqués.
      D’ailleurs je les attends toujours vos « arguments » parce que répéter la même litanie grossièrement marxiste sans avancer le moindre chiffre, rapport ou autre ne constitue aucunement un argument.
      Prendre quelques mots entre parenthèses pour tenter de me discréditer relève d’une certaine malhonnêteté intellectuelle et illustre une nouvelle fois la faiblesse de votre argumentaire. Désolé mais votre couplet populiste sans aucun fondement qui amalgame le non au TECE, l’adoption du Traité de Lisbonne et « l’économie capitaliste néolibérale » et tout ce qui suit n’a absolument aucun sens (ok, si, peut-être à récolter des Thump up sur les réseaux sociaux). Vous n’avez visiblement pas la moindre idée de ce dont parlent ces traités.
      Je vous invite à vous renseigner sur le processus de constitution de la Commission qui nuance votre affirmation péremptoire sur les commissaires.
      Et vous devriez retourner voir le processus législatif de l’UE puisque visiblement vous n’en avez pas terminé la lecture. Sinon vous sauriez que le Conseil et le Parlement ont un pouvoir de décision sur les propositions de la Commission.

      Il est tout à fait logique que les traités ne soient pas réformables à souhait dans la mesure où ils ont déjà été accepté par les États ! Ca n’aurait aucun sens sinon de vouloir construire un projet dont les fondements peuvent sans cesse être remis en cause. A ce compte là il faudrait permettre à l’Assemblée Nationale de réviser notre Constitution à la majorité simple dès qu’elle le souhaite ? C’est insensé. D’autant que la règle de l’unanimité est la volonté des États alors il faudrait savoir ce que vous voulez. Soit les États restent pleinement souverains et jouissent d’un droit de véto (unanimité) soit ils sont prêts à déléguer et abandonnent leur droit de véto (majorité absolue ou qualifiée).

      Une fois de plus je ne vois pas le rapport entre l’Europe et les sondages sur Hollande… De plus il est bien heureux que les dirigeants politiques ne tirent pas leur légitimité de ces sondages qui ne veulent absolument rien dire (voir notamment la critique de Bourdieu sur le sujet). C’est déjà à cause de ce genre de stupidité qu’on à le droit à une loi à chaque fait divers, pour contenter la fameuse « opinion publique ». Je vous laisse volontiers cette entité informe.

    8. Tituss

      Je vous le concède, mes explication étaient assez brouillons, et laissent à penser que je ne maitrise pas le sujet. Il est de bonne guerre que vous argumentiez sur mon manque de rigueur, mon absence de chiffre, de position populiste et marxiste. Je rectifie donc le tir et vous présente des arguments avec sources:

      En France, la délocalisation est un fait car il n’y a plus de protection de nos filières industrielles: Il est moins couteux et moins contraignant de produire à l’étranger. Baisse de l’industrie, baisse des richesses. Une société ne peut vivre avec 100% de tertiaire. Il est interdit d’interdire la délocalisation en France du fait du TFUE (article 32 et 63)
      Par rapport à la dette, vous savez c’est 2000 milliard d’euros que dois rembourser la France. 80% de cette dette est représentée par des intérêts car il est interdit à la France et à tout autre état membre d’emprunter gratuitement à sa banque centrale ou à la BCE. (art. 123)
      Il est vrai que cette lois limite la production de monnaies et donc de fait limite l’inflation. Cette inflation qui appauvrie les rentiers.
      Mais il me semble que cette lois a été violé en début d’année par la quantitative easing de M. Draghi pour remettre à flot l’économie virtuelle. Enfin vous me direz que c’était ça ou le désastre.
      Je vais peut être pas parler du peuple Grec qui vient de se faire trahir par son premier ministre qui a du signer un traiter de Versailles.
      J’en ai d’autre comme ça, mais bon je soupçonne que vous sachez déjà tout cela.
      On ne peut traiter ce problème que par l’économie, c’est devenue un problème politique. On pourrai encore en discuter des heures mais le plus important ce sont les gens. Et les gens souffre de cette construction européenne.
      Petite remarque vous me dites: « Et vous devriez retourner voir le processus législatif de l’UE puisque visiblement vous n’en avez pas terminé la lecture. Sinon vous sauriez que le Conseil et le Parlement ont un pouvoir de décision sur les propositions de la Commission. »
      Le problème n’est pas de savoir qui dispose, mais qui propose. Mais je vais le reformuler: Un parlementaire élu ne peux pas proposer de nouveaux projet de lois ou si mais…:
      « Conformément à l’article 225 du traité FUE, le Parlement, statuant à la majorité de ses membres, peut, sur la base d’un rapport établi par l’une de ses commissions, demander à la Commission de soumettre toute proposition législative appropriée. Il peut en même temps fixer un délai pour la présentation de cette proposition. La commission parlementaire compétente doit au préalable demander l’autorisation de la Conférence des présidents. La Commission peut soit marquer son accord, soit refuser de soumettre la proposition législative demandée.
      Une proposition d’acte de l’Union sur la base du droit d’initiative accordé au Parlement par l’article 225 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne peut également être demandée par un député européen à titre individuel. Cette proposition est soumise au Président du Parlement, qui la transmet pour examen à la commission compétente. Celle-ci peut décider de la soumettre à la plénière «

      En clair? un passage par la commission est obligatoire. Système verrouillé

    9. Walden

      Ok, merci c’est beaucoup plus clair maintenant.
      Effectivement le problème de l’industrie est important.
      L’Europe est un peu naïve et joue fortement le jeu du libre-échange là où américains et chinois le font moins.
      Après c’est aussi à nous d’être inventif et de renouveler notre production. Dans tous les cas l’innovation me semble être un facteur majeur à prendre en compte dans l’économie d’aujourd’hui. Et nécessairement il faut s’adapter. Le soutient à la création et à l’innovation est important, tout comme le développement de modèles économiques et de structures différents de ce qui se fait habituellement. En tout cas je ne crois pas que c’est en tentant de sauver désespérément les vestiges du passé que nous y arriverons (simple constat objectif de ma part, pas de jugement de valeur ici).

      L’interdiction de financement directe par la BCE est également un moyen d’empêcher que les États fassent pression sur l’institution en refusant de rembourser.
      Après le problème de la dette ça reste virtuel. C’est une simple question de confiance. Un État peut-être fortement endetté et continuer à se financer (à faible taux) sur les marchés tant qu’il inspire confiance.

      Oui le QE a été utilisé mais l’économie financière et bancaire ayant des conséquences directes sur l’économie réelle il était difficile de faire autrement. D’autant que ça a plutôt fonctionné. D’ailleurs utilisé plus tôt, comme les USA l’ont fait, aurait peut-être aidé.

      Je ne remettais effectivement pas en cause l’initiative législative qui appartient presque exclusivement à la Commission (sachant que le Conseil lui suggère certaines choses quand même) mais le fait qu’elle décide seule. Le Parlement et le Conseil peuvent pousser à la modification des projets de la Commission.
      Tout est une question de point de vue, moi ça ne me choque pas : on a voulu une entité supra-nationale, il est normal qu’une sorte d’exécutif commence à émerger et soit au coeur du processus décisionnel. Mais les derniers traités ont donné beaucoup plus de poids au Parlement.
      Et l’initiative citoyenne européenne mise en place par le traité de Lisbonne est également un outil intéressant (encore faut-il que les citoyens européens se l’approprient).

    10. Tituss

      L’europe est une idée. Une belle idée sous certain angle. Mais je persiste dans le fait qu’avant tout, il faut un peuple. Le peuple européen n’est pas uni. Les intérêts divergent. Des hommes politiques nous poussent dans cette voie mais à quel prix? Durant l’histoire les unions de peuples se sont toujours fait dans la violence. Pourquoi cela serai different ici? A t’on envie d’en payer le prix? Certain sont prêt à tout pour faire l’Europe. qu’importe les conséquences.
      Vous me dites que c’est au entreprises de se renouveler et de se montrer inventive. Mais les entreprises le sont. Combien de brevet, d’invention et de découvertes dans les mains de nos ingénieurs?
      Les entreprises Françaises se font racheter par des fonds américains. C’est une véritable carnage.
      Qu’appeler vous les vestige du passé?
      Un QE est une production de liquidité ne reposant sur rien. L’économie ne repose sur rien de tangible. Avant une société était coté en fonction de sa production, de ses ventes, de ses résultats. Le système boursier à complètement désagréger tout ça. Combien d’argent virtuel dans les banques? Combien de Dollard et d’euro dans l’économie virtuelle? Si demain le système explose, il ne restera rien.
      Le système actuel est aller trop loin. Il détruit des économies et des systèmes de qualité pour le plus grand bonheur d’une minorité qui s’enrichie.
      Je vous conseille quelque site à aller voir:

      upr.fr pour les conférences
      http://cerclearistote.com un site très intéressant
      http://www.lebreviairedespatriotes.fr (un tantinet patriote)
      http://russeurope.hypotheses.org avec des papiers de Jacques Sapir

      Voila je pense que l’on peut continuer à débattre de ce sujet pendant longtemps, mais je ne suis pas forcement le plus à l’aise et le plus compétant pour expliquer tout en détail. Les sites ci dessus vous permettront je l’espère d’enrichir votre point de vu.

  4. mariedanevalc

    Je parcours le site de AIL suite à l’envoi d’un lien par un ami au sujet des accords bi latéraux USA/UE. J’apprécie beaucoup les commentaires clairs et précis de Walden sur le sujet farfelu qui m’a amenée sur cette page , mais le titre m’avait intriguée. Je travaille actuellement avec quelques amis à décripter/ dénoncer(?) ce que sous tendent les négociations du TTIP, voudriez vous que nous en parlions? Est -il possible de rentrer en contact? ( j’ai collaboré aux accords APE pour l’Afrique en tant que prestataire, et depuis lors, je suis devenue très critique et surtout plus libre de parole) . Economiste de formation et ayant travaillé 20 pour le secteur privé à l’international , 10 ans pour les bailleurs de fonds, j’oriente mon travail et ma vie vers des pratiques de bon sens (et de sauvegarde) et j’observe une large part de concitoyens qui font de même en développant une économie parallèle au système (partage, solidaire, autonomie…) qui commence à être chiffrée en milliards de dollars. Qui se penche sur ces sujets à votre connaissance?

    1. Walden

      Bonjour, oui tout à fait, nous pouvons échanger à ce sujet. Je vous invite à m’envoyer un e-mail à walden_2@hotmail.com
      A bientôt !

  5. Pilatus

    Armstrong est un Grand. Reprendre les pseudo arguments de ceux qui l’ont jeté en prison parce qu’il gênait la Mafia au pouvoir est terriblement mesquin et contre-productif. Attendez de voir ce qui va nous tomber dessus en septembre/octobre…

Les commentaires sont fermés